When Lithuania surprised USA Basketball at the Olympics | Strangest Moments

Fed Cup. La France continue de battre des records

Un jour plus tard, en raison de l'éruption d'un volcan islandais, le deuxième tour de la Fed Cup 2010 s'est terminé, après quoi les finalistes du tirage au sort actuel et les alignements du Groupe mondial et du Groupe mondial II pour la saison suivante sont devenus connus.

Coupe de la Fédération. Groupe mondial. 1/2 finale.
Date: 24-25 avril.

Italie - République tchèque - 5: 0. Rome. Foro Italico - Stadio Nicola Pietrangeli. Terrain, courts ouverts.
Flavia Pennetta - Lucy Gradecka - 6: 4, 7: 5.
Francesca Schiavone - Lucy Shafarzhova - 6: 0, 6: 2.
Pennetta - Petra Kvitova - 7: 6 (7: 3), 6: 2.
Sara Errani - Hradecka - 6: 4, 6: 2.
Errani / Schiavone - Hradecka / Kveta Peschke - 6: 2, 6: 4.

Les leaders du classement mondial par équipe féminine continuent d'augmenter leur supériorité. Cette fois, les Italiens ont battu l'équipe tchèque sur le célèbre Roman Foro Italico - 5: 0. Comme le capitaine des invités Petr Pala n'a pas expérimenté, aucun de ses célibataires - Lucy Gradetska, Lucy Shafarzhova et Petr Kvitova - ne pouvait même pas prendre un set de combattants de coupe expérimentés - Flavia Pennetta et Francesca Schiavone. En conséquence, les quatrièmes combinaisons simples et doubles se sont transformées en une formalité vide, mais même dans celles-ci, les hôtesses des courts ont passé exactement 2 sets pour réussir. Ainsi, les pupilles de Corrado Barazzutti ont atteint la finale pour la 4e fois depuis 2006.

USA - Russie - 3: 2. Birmingham, Alabama. Birmingham-Jefferson Convention Complex Arena. Dur, pièce.
Melanie Udin - Alla Kudryavtseva - 6: 3, 6: 3.
Bethany Mattek-Sands - Elena Dementieva - 4: 6, 3: 6.
Udin - Dementyeva - 6: 7 (4: 7), 6: 0, 3: 6.
Mattek-Sands - Ekaterina Makarova - 6: 4, 2: 6, 6: 3.
Liesel Huber / Mattek-Sands - Dementyeva / Kudryavtseva - 6: 3, 6: 3.

Et l'équipe américaine opposera les Italiens dans le match décisif, comme l'année dernière, seulement maintenant sur leur propre terrain. Les Américaines, même sans leurs sœurs vedettes, Williams ont affronté la deuxième équipe du monde - l'équipe nationale russe en demi-finale. Même avec 15 joueurs de tennis dans le top 100, le capitaine Shamil Tarpishchev a à peine réussi à recruter trois personnes pour un voyage dans la lointaine Alabama. Seule Elena Dementieva, dans l'ensemble, a pu résister à quelque chose à l'équipe locale. La 6ème raquette au monde, bien que non sans difficulté, a tout de même battu les deux simples américaines - Bethany Mattek-Sands et Melanie Udine. Mais ses coéquipières, Alla Kudryavtseva et Ekaterina Makarova, n'ont pas pu soutenir l'initiative du leader et avant le match décisif en double, le score du match USA-Russie est devenu égal - 2: 2. Et dans celui-ci, au départ, les invités, quelle que soit la combinaison d'occasions, avaient beaucoup moins de chance contre le duo bien coordonné Liesel Huber / Mattek-Sands. Rappelons que Huber mène désormais le classement des doubles WTA.

Groupe mondial. Playoffs.

Belgique - Estonie - 3: 2. Hasselt. Grenslandhallen - Ethias Arena. Sol, salle.
Kim Clijsters - Maret Ani - 6: 4, 6: 2.
Janina Vikmaier - Kaya Kanepi - 6: 2, 4: 6, 6: 1.
Justine Henin - Kanepi - 7: 6 (8: 6), 4: 6, 3: 6.
Wickmayer - Ani -2: 6, 6: 1, 6: 1.
Kirsten Flipkens / Wickmaier - Ani / Margit Rutel - 6: 2, 4: 6, 3: 6.

Equipe nationale de Belgique, pour la première fois depuis longtemps time, ayant rassemblé la gamme la plus solide, a presque perdu son avantage initial. La 11e raquette du monde, Kim Clijsters, grâce à une blessure qui l'a assommée pendant un mois et demi, a su affronter la deuxième raquette de l'équipe estonienne, Maret Ani. Mais Justine Henin (24 ans), blessée avant même le match et remplaçant Kim dimanche, a perdu le duel avec le leader des invités Kaia Knepi. C'est bien que les Belges aient une autre représentante du top 30 dans leur alignement - Janina Wickmaier (12). C'est elle qui a marqué deux autres points en simple et a transformé la combinaison en double en une formalité vide. Ainsi, l'équipe nationale belge est revenue dans le Groupe mondial après 2007, lorsqu'elle a été éliminée par les équipes des USA et de Chine.

Ukraine - Australie - 0: 5. Kharkiv. Palais des sports Lokomotiv. Terrain, salle.
Alena Bondarenko - Anastasia Rodionova - 6: 0, 3: 6, 5: 7.
Maria Korytseva - Samantha Stosur - 3: 6, 0: 6.
Lyudmila Kitchenok - Stosur - 6: 7 (4: 7), 3: 6.
Koryttseva - Alicia Molik - 6: 2, 2: 6, 5: 7.
L. Kitchenok / Nadezhda Kichenok - Renny Stubbs / Rodionova - 2: 6, 7: 6 (7: 2), 1: 6.

Affaibli par l'absence de Katerina Bondarenko et Victoria Kutuzova, ainsi que par la forme pas très bonne du leader d'Alena Bondarenko, l'équipe nationale ukrainienne a été battue à tous égards à domicile à Kharkov par l'équipe australienne, renforcée par la native de Tambov Anastasia Rodionova, qui a fait ses débuts pour les invités à l'âge de 27 ans. C'est dans un match têtu contre Bondarenko, resté dans les rangs, que la défaite a commencé. Samantha Stosur a apporté deux autres points à elle seule, battant Maria Korytseva et Lyudmila Kichenok, 17 ans, en deux sets, après quoi tout était fini. Mais de plus, les Australiens n'allaient pas donner de lunettes comme ça. Alicia Molik a vaincu Korytseva en trois sets, et Rennie Stubbs et Rodionova ont mis fin à la paire. Ainsi, l'équipe nationale australienne est passée de la zone I Asie / Océanie au groupe mondial II au groupe mondial en deux ans, où elle ne l'a pas été depuis 2004. Et les femmes ukrainiennes, ayant joué une fois dans le top huit, sont de nouveau revenues au deuxième échelon.

Allemagne - France - 2: 3. Francfort. Frankfurter TC 1914 Palmengarten. Terrain, courts ouverts.
Andrea Petkovic - Pauline Parmantier - 6: 3, 6: 2.
Tatiana Malek - Aravan Rezai - 6: 2, 3: 6, 0: 6.
Petkovic - Rezai - 6: 1, 7: 6 (7: 2).
Julia Görges - Parmentier - 6: 7 (4: 7), 4: 6.
Christina Barrois / Petkovic - Julie Quain / Alize Cornet - 3: 6, 1: 6.

L'équipe nationale allemande, affaiblie par l'absence d'Anna-Lena Gronefeld et Sabina Lisicki blessées, a failli s'emparer du billet convoité pour le groupe mondial. Cependant, dans le match contre l'équipe de France plus égale, les efforts d'Andrea Petkovich à eux seuls, ainsi que d'Elena Dementieva contre les Américains, n'ont pas suffi. Petkovic a pris avec confiance les deux simples de Pauline Parmantier et Aravan Rezai, mais jumelé avec Christina Barrois, Andrea n'a pas réussi à remporter le point décisif. Mais l'équipe de France grâce à WuxiLiam en double combinaison Julie Quain et Alize Cornet ont conservé une place dans le groupe mondial. D'ailleurs, les Françaises n'ont jamais quitté le groupe d'élite en 48 ans d'existence de la Fed Cup.

Serbie - Slovaquie - 2: 3. Belgrade. Belgrade Arena. Sol, salle.
Elena Jankovic - Magdalena Rybarikova - 7: 6 (7: 5), 6: 3.
Boyana Jovanovski - Daniela Hantukhova - 2: 6, 2: 6.
Jankovic - Hantukhova - 6: 7 (2: 7), 5: 7.
Jovanovski - Rybarikova - 6: 1, 7: 6 (7: 4).
Jankovic / Jovanovski - Hantuhova / Rybarikova - 4: 6, 3: 6.

L'équipe nationale serbe, affaiblie par l'absence d'Ana Ivanovic, n'a pas pu faire face à l'équipe plus souple de la Slovaquie. Elena Yankovich n'a pas réussi à remporter les deux simples - elle a perdu contre le leader des invités - Daniele Hantukhova. Mais de manière inattendue, Bojana Jovanovski a battu la deuxième raquette des Slovaques Magdalena Rybarikova. Ainsi, comme lors du match du premier tour contre la Russie, tout pour les Serbes a été décidé en double, où les invités étaient à nouveau plus forts. Et Khantukhova a apporté à son équipe les trois points nécessaires pour entrer dans l'élite, où les charges de Matej Liptak n'ont pas été depuis 2004. Les Serbes, comme les Ukrainiens, ne pouvaient pas rester dans l'élite.

Selon les résultats des matches de barrage, la composition du Groupe mondial 2011 est devenue connue, et la manière dont la grille sera formée est plus ou moins claire. Le premier panier, c'est-à-dire sur les pôles de la nouvelle grille, seront les finalistes du tirage au sort actuel - l'Italie et les États-Unis, dans le second - le plus haut classement des autres équipes nationales - la Russie et la République tchèque, qui viennent de perdre en demi-finale qui vient de se terminer. Les quatre équipes qui ont remporté les éliminatoires ne seront pas sélectionnées: la Belgique, l'Australie, la France et la Slovaquie.

Groupe mondial II. Playoffs.

Pologne - Espagne - 1: 4. Sopot. Club de tennis de Sopot. Synthétique, pièce.
Agnieszka Radwanska - Carla Suarez Navarro - 6: 3, 6: 1.
Marta Domakhovska - Maria Jose Martinez Sanchez - 6: 7 (4: 7), 2 : 6.
A. Radwanska - Martinez Sanchez - 3: 6, 4: 6.
Domakhovska - Suarez Navarro - 3: 6, 2: 6.
Claudia Jans / Alicia Posolska - Nuria Llagostera Vives / Aranta Parra Santonja - 2: 6, 4: 6.

Agnieszka Radwanska ne pouvait pas affronter seule l'Armada espagnole. Elle n'a remporté que le simple de départ, après quoi seuls les pupilles de Miguel Marguetz ont dominé le ballon, n'ayant jamais abandonné un seul set.

Canada - Argentine - 5: 0. Montréal. Stade Uniprix. Synthétiques, chambre.
Alexandra Wozniak - Paula Ormaechea - 6: 4, 6: 2.
Valerie Tetro - Jorhelina Cravero - 6: 4, 6: 3.
Wozniak - Cravero - 6 : 4, 6: 3.
Tetro - Ormaechea - 6: 7 (6: 8), 6: 1, 6: 1.
Sharon Fishman / Marie-Evie Pelletier - Aransa Salut / Cravero - 6: 4 , 6: 2.

Comme prévu, l'équipe nationale argentine sans la blessée Gisela Dulko ressemblait à une ombre pitoyable d'elle-même. Sans parler d'Aleksandra Wozniak, même avec la numéro deux de l'équipe nationale canadienne Valerie Tetro, ni Jorhelina Kravero ni Paula Ormaechea ne pouvaient rien faire. En conséquence, le troisième score sec du week-end s'est avéré.

Slovénie - Japon - 4: 1. Maribor. Ljudski vrt, Dvorana Lukna. Rez, salle.
Katarina Srebotnik - Kimiko Date-Krumm - 7: 5, 6: 1.
Polona Herzog - Ayumi Morita - 3: 6, 6: 1, 6: 3.
Herzog - Date Krumm - 4: 6, 2: 6.
Srebotnik - Morita - 6: 1, 6: 4.
Tadeya Mayerich / Masha Zec-Peshkirich - Rika Fujiwara / Yurika Sema - 6: 4 , 6: 7 (1: 7), 3: 6.

Ce n'est que dans le duel entre les leaders nominaux des équipes nationales de Slovénie et du Japon que le représentant des invités - Kimiko Date-Krumm sur Polona Herzog a pu célébrer la victoire. Dans le reste des rencontres, le succès à Maribor était invariablement du côté des hôtes du tribunal.

Suède - Chine - 3: 2. Helsingborg. Idrottens Hus. Dur, pièce.
Johanna Larsson - Peng Shuai - 6: 2, 6: 4.
Sofia Arvidsson - Zhang Shuai - 6: 4, 6: 2.
Arvidsson - Peng Shuai - 7: 6 (7: 4), 1: 6, 6: 8.
Larsson - Zhang Shuai - 2: 6, 6: 2, 6: 3.
Ellen Allgurin / Larsson - Han Xin-Yun / Zhou I-Miao - 3: 6, 2: 6.

Le match à Helsingborg était le seul, dont le début a été retardé d'une journée en raison de l'éruption du volcan Eyjafjallajökull. Les joueurs de tennis chinois n'ont pas eu le temps d'atteindre la Suède à temps. Mais cela ne les a pas aidés après deux défaites dimanche, Peng Shuai a réussi à battre le score lundi lors du match contre la leader des Scandinaves Sofia Arvidsson, mais Johanna Larsson en trois sets a affronté Zhang Shuai, et c'était fini. Dans la combinaison en double, les Asiatiques ont seulement réduit la différence au minimum.

Ainsi, les huit équipes qui joueront dans le Groupe mondial II en 2011 se sont fait connaître. Ce sont les perdants des éliminatoires du Groupe mondial et les gagnants des éliminatoires du Groupe mondial II du tirage en cours. Les équipes seront divisées en têtes de série et non classées par classement, qui seront mis à jour un jour après le lundi habituel en raison du retard du match à Helsingborg. Selon le classement précédent, le premier panier comprendra l'Espagne, l'Ukraine, l'Allemagne et la Serbie, et le second - l'Estonie, le Canada, la Suède et la Slovénie. Mais cet alignement n'est que préliminaire.

Simon Gauzy gagne le numéro 2 mondial aux Championnats du Monde

Post précédent Kalivod: oui, nous avons perdu, mais nous avons perdu avec dignité
Prochain article La bataille de Birmingham est restée avec les maîtresses